POURQUOI ASSURER SON BATEAU ?

Comme vous le savez, l’assurance plaisance n’est pas obligatoire,

Pour autant il est fortement recommandé de souscrire une assurance en matière de navigation de plaisance, maritime ou fluviale, pour les dommages causés au bateau mais aussi pour les dommages causés à autrui et dont le plaisancier pourrait être reconnu responsable.

Dans certains pays, comme l'Italie, sa souscription est obligatoire, quelle que soit la nationalité du naviguant. De plus, une attestation d'assurance bateau vous sera parfois demandée pour accéder à certains ports de plaisance situés en France ou dans certains pays, comme l'Italie.

L'assurance multirisques bateau

Le contrat multirisques "plaisance" permet de couvrir le bateau en cas de perte totale ou de dommages partiels. Il prend également en charge les accidents corporels subis par les personnes à bord et les préjudices causés aux autres, par exemple les invités à bord du bateau (responsabilité civile). La pratique des activités, telles que la plongée, la pêche sous-marine ou le ski nautique, n'est pas automatiquement couverte par la responsabilité civile du contrat multirisques plaisance, mais il est possible de demander une extension de garantie.

À la souscription du contrat, il faut déclarer la valeur d'assurance du bateau. Celle-ci doit être fixée soigneusement en tenant compte non seulement de la valeur économique du bateau, mais aussi des aménagements et des accessoires indispensables. La somme indiquée constitue la limite d'engagement de l'assureur.

Parmi les garanties de l'assurance bateau de plaisance, on retrouve :

  • L'assurance "corps", qui sert à rembourser les frais de réparation après un sinistre garanti, ou à l'indemnisation du bateau lui-même s'il est perdu ou détruit par suite d'événements extérieurs prévus au contrat (incendie, tempête, naufrage, échouement, explosion, abordage, collision contre un corps fixe, mobile ou flottant, etc.).
  • L'assurance "vol" couvre le vol du bateau, le vol par effraction des objets qui y sont enfermés, les dégâts causés par le vol ou la tentative de vol. Le propriétaire d'un hors-bord peut assurer son moteur, à condition qu'il soit muni d'un dispositif de protection.
  • Le contrat peut prévoir d'autres garanties, comme les frais de retirement ou de destruction de l'épave, les indemnités d'assistance au navire, la garantie "défense-recours"...

Pour être garantie il faut que les papiers du bateau et le permis de la personne chargée de la navigation soient en règle..

1978

Un savoir-faire professionnel depuis des années.

2000+

Des clients à travers la l'Europe.

13 Millions

C'est nombre de bateaux de plaisance en france.

done_all

5 conseils pour éviter l'accident

  • 1 - Consulter la météo avant de sortir en mer.
  • 2 - Avertir des proches en cas de traversée assez longue et remplir un avis de partance (disponible dans tous les ports).
  • 3 - Garder le matériel de sécurité en bon état, les brassières devant toujours se trouver dans un endroit accessible.
  • 4 - Ne pas surcharger le bateau, d'un nombre supérieur à celui qui figure sur la plaque apposée par le constructeur à l'intérieur de l'embarcation.
  • 5 - En cas de chavirement, rester accroché au bateau, c'est le meilleur moyen d'être repéré.

Documents utiles

Voici des documents téléchargeables (PDF).

Acte de vente Acte de francisation Check-list sécurité Mémo permis cotier Reglementation maritime